Marseille & ses environs - Le Guide touristique de référence ! | MarseilleTourisme.fr

Vivez Marseille comme un vrai marseillais !

Marseilletourisme.fr est un site INDEPENDANT !

Notre ambition est de vous informer, vous guider, et vous inspirer durant votre séjour à Marseille. Que vous soyez de passage, fraîchement débarqué, ou même en train de "devenir marseillais", vous trouverez ici toutes les infos pour découvrir, ou redécouvrir, la ville de la meilleure façon qui soit.

Visiter Marseille n'a jamais été aussi facile, en quelques clics  découvrez les endroits les plus secrets réservés aux seuls "initiés". Balladez vous dans les ruelles étroites du centre-ville comme si vous les connaissiez par coeur. Changez de décor et d'ambiance d'un quartier à l'autre, l'âme de la ville se dévoile dans le quotidien de ses habitants.

Marseille Tourisme s'attache à vous faire partager l'expérience marseillaise la plus authentique qui soit. Loin des clichès, bons ou mauvais, Marseille est une ville qui vous plonge dans une ambiance unique et envoûtante dont on est jamais vraiment rassasié.

 

Histoire de Marseille 

La fondation de Massalia, cité grecque

Si les conditions exactes de la fondation de Massalia sont encore auréolées de mystère, nous savons que la Cité a été bâtie par les colons grecs de Phocée venus y établir un comptoir commercial en l'an 600 avant Jésus-Christ. C'est ainsi que la baie du Lacydon - calanque large et profonde - est devenue l'un des ports les plus attractifs de la méditerranée, et l'un des plus beaux du monde. Massalia devient rapidement une cité prospère qui connaît une croissance forte grâce au commerce, et à sa flotte. Son emplacement stratégique lui permet d'entretenir des liens commerciaux privilégiés avec la Grèce, l'Asie et Rome. Au V e et VI e siècles avant notre ère la population marseillaise avoisinait déjà les 10 000 habitants. Le pouvoir législatif était aux mains d'une assemblée de 600 membres, les Timouques, où siègeaient les chefs des principales familles de commerçants. Le pouvoir éxécutif revenait à une chef de l'Etat marseillais.

La jeune cité doit se défendre contre les ligures

Après des débuts pacifiques, les relations se tendent avec les peuples qui occupent déja le territoire. Les Ligures notamment à l'est et les gaulois au nord. Parmi les ligures, un peuple, les Comans occupaient l'est du rhône et toute la région côtière italienne jusque'au pays Etrusque, (l'actuelle Toscane). C'étaient ce que l'époque appellait des "barbares". La capitale des Comans se situait à l'actuelle Allauch. Les grecs s'établirent sur ce qui est aujourd'hui, l'esplanade de la Tourette, là où trône l'Eglise Saint Laurent. Là, les grecs importèrent leurs dieux, dont Arthémis. Les Comans au bout de quelques temps entreprirent de s'emparer de la cité grecque par ruse. Une conspiration se forma, mais une jeune femme ligure maîtresse d'un jeune grec dévoila le projet aux massaliotes qui mirent à mort les conjurés. Selon la tradition, sept mille ligures furent mis à mort. Depuis lors, les massaliotes s'enfermèrent dans la méfiance derrière leurs remparts. Mais, si ces derniers fermèrent leurs portes, ils se tournèrent vers la mer.

Massalia alliée de Rome contre Carthage et les Etrusques

Les massaliotes créent alors plusieurs comptoirs dans la méditerranée. Une expansion qui finira par les mettre en concurrence directe, et en rivalité, avec les carthaginois, qui contrôlaient plusieurs ports. Marseille est depuis le IVe siècle avant JC l'alliée de Rome contre la coalition formée par les Étrusques et les carthaginois, les deux camps se disputaient la suprématie sur la méditerranée, notamment sur la Corse et la Sardaigne. L'historien athénien Thucydide narre les victoires des flottes massaliotes contre celles des carthaginois. L'union de ces deux cités, Massalia et Rome allait être durable et se renforcer dans le temps.

La menace des gaulois

Ce sont ensuite les gaulois, ou celtes, qui commencèrent à lorgner sur le sud et le sud-est. A partir de 400  av JC, les gaulois franchissent le rhône et les Alpes et s'installent en Provence. La tradition veut qu'un chef gaulois s'était allié avec des tribus ligures pour attaquer Marseille. Une fois entamé le siège de la ville, une déesse lui apparut dont le regard menaçant le dissuada d'aller au bout de son entreprise. Il leva le siège et demanda même aux massaliotes l'autorisation de vénérer leurs dieux. Il conclut même un traité d'amitié avec la jeune cité grecque.

Les grandes expéditions d'Euthymènes et de Pythéas

C'est aux alentours de 350 av JC, que les explorateurs et scientifiques Pythéas et Euthymènes (dont les satues ornent le Palais de la Bourse) se lancent dans de grandes expéditions qui furent relatés par les auteurs de l'Antiquité. Tous deux à la recherche de nouvelles routes commerciales explorèrent les côtes africaines, l'Esopagne, la Grande Bretagne, et même la mer du Nord, où sur les côtes de Norvège ils auraient atteint la mystérieuse Thulé. Ils revinrent après avoir observé la marche du soleil au voisinnage du cercle arctique.

Massilia : une cité romaine 

Marseille alliée de Rome participe aux guerres contre Carthage et après la victoire romaine sa fidélité fut récompensée. Elle recouvre ses possessions en méditerranée et prend la place de Carthage dans le commerce. Face à la menace constante des ligures, Rome répond à l'appel de la cité phocéenne et mène plusieurs expéditions militaires. En 122 av JC, la ville d'Acquae Sextiae (Aix en Provence) est fondée par les romains pour protéger Marseille des barbares. Marseille après avoir été un phare de la culture grecque était maintenant un avant poste de la romanité en Gaule.

La menace barbare

A partir de 113 avant notre ère des peuples entiers, les cimbres et les teutons, se mettent en marche vers le sud. Ces 400 000 homme, femmes et enfants balayent les légions romaines envoyées pour les arrêter. L'armée ravagea la Gaule et l'Espagne avant d'être arrêté aux alentours d'Aix par le consul romain Marius. C'est donc un Marius qui sauva Marseille de l'invasion barbare. Les siècles suivants seront marqués par des tentatives successives de conquête de la ville. Si les Wisigoths échouent à pénétrer dans la Cité, les Burgondes (dans un premier temps) puis les Ostrogoths parviennent à prendre le contrôle de Marseille. Il faudra attendre l'an 536 pour que les Francs de Clovis s’emparent de la Provence. 

Rattachement définitif au Royaume de France

Pillée au VIIIe siècle par Charles Martel, ravagée par la grande peste d'Europe en 1347, il faudra attendre le XVe siècle pour que la ville retrouve véritablement son attractivité d'antan, date à laquelle Marseille est véritablement rattachée au royaume de France. Impressionné par la puissance commerciale de la ville, François Ier déplore toutefois sa vulnérabilité et son manque de défense face aux ennemis potentiels et ordonne alors la construction du Château d'If et de remparts.

Une ville historiquement rebelle

Le passé rebelle de Marseille, toujours ancré dans son ADN, resurgit au XVIIe siècle lorsque la ville s'insurge contre la politique du Roi Soleil. Louis XIV assiège, désarme et contrôle la Cité Phocéenne afin d'y affirmer son autorité politique. Conscient du potentiel de la ville, le Roi entreprend un vaste projet d'urbanisme  (un poil plus impressionnant que le projet Euro-méditerranée) qui laisse place à de nombreux aménagements : construction de la Vieille Charité, du Fort Saint-Jean, du nouvel Hôtel de Ville, et aménagement de la Canebière et du cours Belsunce. Cet élan urbanistique participe à l'essor rapide de la ville mais s’essouffle de manière dramatique avec la peste de 1720 qui décime un tiers des phocéens. Comme toujours dans son Histoire, Marseille a su rebondir en s'ouvrant encore davantage au commerce international. Historiquement rebelle, Marseille est naturellement toute acquise aux idées de la Révolution et envoie près de 500 hommes à Paris. La suite de l'histoire est désormais célèbre : les révolutionnaires marseillais s'approprient le chant guerrier de Rouget de Lisle et le reprennent en chœur dans les rues parisiennes. La Marseillaise est née…

 

VISITER MARSEILLE ET SES LIEUX INCONTOURNABLES

Impossible de visiter Marseille sans découvrir les lieux incontournables qui font le charme de la Cité Phocéenne.
Parmi les lieux les plus célèbres, on vous parlera évidemment de la Bonne-Mère, de la Corniche et des magnifiques archipels qui bordent la côte. Selon vos préférences, vous pouvez orienter votre parcours sur vos centres d’intérêts et consacrer votre temps aux visites qui vous font envie.
Si vous recherchez un itinéraire citadin, nous vous conseillons de déambuler dans le Vieux Port ou autour de la place aux huiles, un lieu très agréable et constamment animé.
Les amoureux de la nature pourront flâner dans le parc Borely et son jardin qui vous permettent de vous ressourcer loins de la cacophonie de la ville, ou encore se promener dans les rues du quartier du Roucas Blanc et gravir les escaliers qui conduisent sur les hauteurs de la ville.
Côté mer, nous vous recommandons une promenade dans les Calanques : le quartier des Goudes est réputé pour son panorama spectaculaire.
Les passionnés d’histoire pourront également visiter les châteaux d’If, dans l’archipel de Frioul, ou prendre un verre au Cours Julien et découvrir le célèbre quartier des artistes.

 

ADAPTEZ VOS VISITES AU TEMPS DONT VOUS DISPOSEZ

Marseille est une grande ville, proposant de nombreux sites historiques et chemins de balades. Pour pouvoir explorer la ville et visiter les points culturels les plus intéressants, nous vous conseillons de définir votre itinéraire en fonction du temps que vous passez à Marseille, et de vos préférences.
Si vous êtes de passage pour une journée, nous vous recommandons de centraliser vos visites et d’opter pour un itinéraire relativement court. Vous pouvez partir de la Pointe Rouge ou de la Anse de Maldorme et marcher jusqu’aux plages du Prado pour prendre un verre, ou un repas, face à la mer. Selon l’itinéraire choisi pour rentrer en centre-ville, vous pouvez traverser différents quartiers avec chacun leur originalité.
Si vous avez plusieurs journées devant vous, vous pouvez élargir le périmètre de vos balades et partir explorer les alentours de Marseille, découvrir ses somptueux panoramas et les jolies villes de la Ciotat ou de Bandol.
Si vous prévoyez une semaine de vacances, nous vous conseillons d’alterner les visites côté terre et côté mer afin d’apprécier la diversité des paysages. Prenez le bateau et offrez vous une balade autour des différentes archipels au large de la côte, visitez les forts et observez les espèces animales protégées habitant sur les îles.

DES PARCOURS POUR TOUS LES PROFILS

Il est capital de déterminer vos possibilités avant de choisir votre itinéraire et de l’adapter à vos capacités afin de profiter au mieux de votre séjour.

Vous partez en famille ? Pourquoi ne pas vous promener dans le parc du Palais Longchamp , admirer la splendide architecture néogothique de l’église des Réformés qui surplombe la Canebière ou observer la fontaine des danaïdes ? Etudiez votre trajet avant de partir, les longues promenades à pieds dans les ruelles de la ville ne sont pas forcément facile à suivre pour les plus petits. Le petit train qui part du Vieux Port vous permet de découvrir tous les lieux incontournables de la ville et vous dépose à Notre-Dame de la Garde.

Pour un séjour plus détente, en couple ou entre amis, pourquoi ne pas visiter Marseille avant de partir randonner dans les alentours ? Vous pouvez passer un moment de détente au lac de Peyrolle, qui propose de nombreuses activités nautiques, très appréciables les jours d’été.

Des parcours plus intenses sont proposés, vous permettant d’allier les balades sur la côte et les promenades en villes. Des calanques aux monuments historiques, en passant par les parcs et les oeuvres d’arts dispersées dans Marseille (la fontaine des danaïdes, la fontaine Castellane...), découvrez tous les trésors de la ville.

Pro

professionnels du tourisme

nous sommes à vos côtés pour la suite !
Tous nos abonnements gratuits
Jusqu’au 31/12/2020 avec le code
marseille-ensemble
Créez votre établissement